fbpx

Perte congénitale

La surdité congénitale

La surdité congénitale concerne les enfants sourds ou souffrant d’une perte auditive à leur naissance qui évoluera par la suite avec le temps. On recense environ un 1 cas pour 1000 naissances. Elle pose un véritable problème car elle n’est pas systématiquement dépistée et nous le savons, l’audition d’un enfant joue un rôle centrale dans son développement et son apprentissage, notamment celui du langage.

LA SURDITÉ CONGÉNITALE

LES CAUSES DE LA SURDITÉ DE NAISSANCE

La perte d’audition peut avoir deux origines : une origine acquise (exemple : un traumatisme sonore) ou bien une origine congénitale (exemple hérédité). Parmi les causes congénitales on distingue plusieurs possibilités. Les causes génétiques héréditaires comme

  • le syndromes Branchio-Oto-Rénal,
  • le syndrome de Stickler, le syndrome de de Waardenburg,
  • le syndrome de Usher,
  • La maladie de Refsum,
  • un déficit en biotinidase…
  • Une naissance prématurée
  • Des infections in utero (rubéole, syphilis, toxoplasmose…)
  • Un manque d’oxygène in utero ou bien à la naissance (hypoxie)

LE DÉPISTAGE D’UN NOURRISSON

Le dépistage auditif d’un bébé n’est pas systématique bien qu’il soit désormais obligatoirement proposé. Ce test permet d’établir un premier diagnostic après la naissance. Deux examens sont alors pratiqués pour évaluer les capacités d’audition de bébé :

 

Otoémissions acoustiques automatisés : une sonde placé dans l’oreille diffuse des sons brefs et faibles comme une voix chuchotée. Les réactions sont récoltées par la sonde ou des électrodes.

Les potentiels auditifs évoqués (PEA) : ce test permet d’étudier l’activité du cerveau après réception de stimulis auditifs.

Ce dépistage n’étant pas systématiques, la plupart des surdités congénitales sont diagnostiquées après 15 mois.

LE TRAITEMENT  ET L’ACCOMPAGNEMENT DE L’ENFANT

Une fois le diagnostic établit, il faut que l’enfant soit pris en charge rapidement pour faciliter son développement et son apprentissage du langage. La correction envisagée dépendra du degré de surdité et de la pathologie.

En plus de la correction auditive qui doit s’accompagner d’un suivi rigoureux et régulier, l’enfant peut être également pris en charge par un orthophoniste ou un éducateur pour l’aider à communiquer et améliorer sa compréhension.

 

L’APPAREILLAGE AUDITIF PÉDIATRIQUE

Dans les cas de pertes auditives légères à sévères, l’enfant pourra être équipé d’une prothèse auditive adaptée aux enfants.

Il convient de prévoir des visites de contrôle régulières pour adapter finement les appareils et changer les embouts qui sont rapidement trop volumineux compte tenu de la croissance de l’enfant.

 

Chez AUDITION SOLUTION, nous proposons des appareils auditifs adaptés pour les enfants. 

 

L’IMPLANT COCHLÉAIRE

Dans le cas où les troubles auditifs sont profonds, l’implant cochléaire sera envisagé comme solution. Les implants cochléaires permettent d’envoyer des sons par conduction osseuse au nerf auditif. Il nécessite une opération chirurgicale pour poser l’implant.

Qu’il s’agisse d’appareils auditifs ou d’implant cochléaire, l’objectif est de stimuler le système auditif de l’enfant pour faciliter son apprentissage du langage et sa compréhension du monde extérieur.

DÉPISTAGE AUDITIF SANS FRAIS *

* OFFRE VALIDE JUSQU’ÀU 31 Fevrier 2021