fbpx

Acouphènes

L'acouphène

Il est difficile de trouver des personnes qui n’ont jamais éprouvé, à un moment ou à un autre, une sensation de sifflement ou de bourdonnement à l’intérieur de l’oreille. Il s’agit d’acouphènes, symptôme ordinaire et vite oublié lorsqu’il se manifeste de manière passagère. Mais chez certaines personnes les acouphènes sont permanents et peuvent devenir un véritable cauchemar. Plusieurs milliers de personnes en souffrirais au Québec.

audioprothésiste montreal accouphene

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Les personnes qui souffrent d’acouphènes entendent des sons parasites ne provenant pas de leur environnement.  Ils peuvent être transitoires ou persistants, continus ou intermittents. Ces troubles sont liés à un dysfonctionnement du système nerveux auditif. Ils peuvent être favorisés par des expositions répétées à des bruits ayant un niveau sonore élevé, par certaines pathologies de l’oreille, du nez et du larynx, ou encore par le vieillissement.

 

Quels sont les symptômes ?

Un acouphène se manifeste donc par la perception d’un son, qui varie d’une personne à l’autre : bourdonnement, sifflement, grincement, chuintement, sonnerie, cliquetis… Ce bruit peut survenir dans une seule oreille comme dans les deux.

 Solutions pour diminuer les acouphènes

Comme on ne dispose encore d’aucun traitement pour supprimer la cause même des acouphènes subjectifs (qui est souvent inconnue), le traitement va chercher d’abord à favoriser l’habituation. La première étape est de comprendre que l’acouphène n’a pas de gravité en soi : le son perçu ne risque pas de détruire l’oreille et n’est pas le signe d’une lésion importante.

 

En cas de baisse de l’acuité auditive, le port d’une aide auditive classique suffit souvent à améliorer voire à supprimer les acouphènes, en rétablissant une bonne audition, qui va masquer ces bruits parasites. Dans le même temps, cette aide favorisera une véritable réorganisation du cerveau, marquée par  le développement des zones auditives auparavant peu sollicitées ;

En l’absence de baisse importante de l’acuité auditive, il est possible de porter une prothèse qui génère un bruit de fond de faible intensité qui tend à diminuer la perception de l’acouphène. Le but est d’entraîner une habituation simultanée au son produit par l’appareil et à l’acouphène. Mais l’amélioration est lente à apparaître, puisqu’elle nécessite plusieurs mois de port quotidien. Néanmoins, les études cliniques témoignent de résultats importants.

Il est conseillé d’associer le port de ces appareils à un soutien psychologique pour atténuer les pensées négatives associées aux acouphènes.

 

Fatigue, anxiété : les conséquences des acouphènes

Si les acouphènes prennent naissance dans l’organe de l’audition, c’est dans le cerveau que cette information va être traitée et prendre sa signification. Perçus comme un phénomène dangereux ou déplaisant, ces sons vont paraître de plus en plus intenses à mesure qu’ils se répètent et resteront présents à la conscience.

 

Les acouphènes peuvent alors avoir des répercussions sur la vie de la personne, entraînant des difficultés pour s’endormir ou pour se concentrer par exemple. Ils peuvent également provoquer des états d’anxiété et de dépression.

Ce contenu vous a plu?
[Total: 1 Moyenne: 5]

DÉPISTAGE AUDITIF SANS FRAIS *

* OFFRE VALIDE JUSQU’ÀU 31 Fevrier 2021